Le Management humaniste

Durée : 5:01

Qu’est-ce que le Management humaniste ?

Le management humaniste, c’est lorsque l’humain devient LA priorité de l’entreprise ; lorsque l’humain devient une des deux ou trois valeurs essentielles de l’entreprise.

On est passé en 20 ans d’un management basé sur la subordination qui est de l’autoritarisme et de l’obéissance, à un management sur le mode coopératif. Le collaborateur devenait une entité à part entière. L’humain commençait à devenir important.

Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises utilisent un management coopératif. Le management coopératif nécessite d’avoir un but commun, projet d’entreprise.
Le projet commun est l’un des quatre facteurs qui spécifient et qualifient les entreprises humanistes.

Le 1er point du management humaniste :

Ce 1er point consiste à donner du sens au travail des collaborateurs. Ca consiste à leur donner du « pourquoi ? » en deux mots : « pour quoi ? »
Il ne faut pas confondre but et objectif.

Un projet constitue un but, et non pas un objectif. C’est important de bien dissocier les deux.

Le 2ème point du management humaniste :

Le deuxième point consiste à apporter de la reconnaissance à ses collaborateurs . C’est AIMER ses collaborateurs.

Aimer ses collaborateurs, ce n’est pas une insulte dans l’entreprise, ce n’est pas dysfonctionnant.

On peut très bien aimer ses collaborateurs sans être « bisounours ». On peut très bien être exigeant avec ses collaborateurs et les aimer.

C’est en quelques sorte réhabiliter le quotient émotionnel , le Q.E, contrairement à ce qui se passait il y a quelques années où seulement le Q.I. avait une vraie valeur.

Oui le quotient émotionnel a une vraie valeur, puisque les managers qui réussissent à fédérer leurs collaborateurs sont des personnes qui justement parviennent à donner de l’émotion en étant dans leur quotient émotionnel.

Le 3ème point du management humaniste :

Le 3ème critère qui peut définir ce qu’est une entreprise humaniste, c’est la cohérence et la transparence.

La cohérence du manager entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. J’aime bien l’adage suivant : « Ce que tu fais vaut 100 fois ce que tu dis »

La transparence, c’est pouvoir dire : « Je me suis trompé ». Il existe une forme de confiance qui est générée chez un collaborateur lorsque le manager accepte de dire et ose dire : « Je me suis trompé, je me suis planté. » C’est assez rare dans l’entreprise.

Le 4ème point du management humaniste :

Le 4ème point qui qualifie une entreprise humaniste, c’est lorsque le manager fait confiance a priori à ses collaborateurs.

Cela consiste à poser a priori un regard bienveillant lorsque par exemple le collaborateur rentre dans l’entreprise.

C’est poser un regard bienveillant à la fois sur ce qu’il est et sur ce qu’il fait.

Souvent, en France, les managers font confiance à leurs collaborateurs après avoir obtenu les1ers résultats. J’entends souvent des managers dire : « Prouve moi que tu es bon, que tu es capable de faire ce travail, et ensuite … on verra..»

Lorsque votre collaborateur aura obtenu ses premiers résultats positifs, il n’aura plus besoin de son manager pour l’encourager et le motiver.

Ses résultats vont le motiver et le conforter dans ce qu’il fait. C’est donc bien a priori, que vous devez en tant que manager lui donner la confiance dont il a besoin.

La confiance dont il a besoin se transmettra au travers de vos mots, mais aussi et surtout au travers de votre comportement.

Votre comportement à l’égard de votre collaborateur au travers de ces 4 points va générer ce management que j’appelle humaniste.






Clips pédagogiques Perfectionnement Managerial

Féderez votre équipe
Durée : 10:56

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *